Nos actions

En cours de rédaction

Accompagner la construction de savoirs par les parents

Dans les UPP, les parents mènent des recherches sur des sujets de société, comme la co-éducation, la transmission, le handicap…

Cela permet de construire une réflexion collective qui est l’objet d’échanges avec les institutions, pour contribuer aux politiques publiques en matière d’éducation.

En 2016, des parents concernés par la protection de l’enfance créent une UPP et mènent une recherche sur les relations parents-professionnels dans la protection de l’enfance. Cette recherche intéresse les institutions et est présentée dans le cadre de plusieurs colloques, dont les Assises de la protection de l’enfance. Les parents décident ensuite de créer un accueil pour les parents concernés par la protection de l’enfance.

Lors du premier confinement, les parents de différentes UPP et IPC décident de mener ensemble une recherche sur la parentalité en contexte de confinement. Cette recherche, qui repose sur un questionnaire et des entretiens, met en lumière les pratiques des parents concernant les relations familiales et la continuité éducative.

Favoriser la coopération entre parents et institutions, animer des temps de croisement…

L’AF UPP – IPC accompagne les groupes de parents à participer à la co-construction de politiques d’éducation facilitant leur participation à des instances, des groupes de travail, aux côtés de professionnels.

Des parents issus des UPP participent au Comité National de Lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale au titre des « personnes concernées ». Cette instance, nommée par le Premier Ministre, a pour objectif d’apporter des avis et des propositions sur les politiques de lutte contre la pauvreté. Ces parents sont en lien avec d’autres de l’AF UPP – IPC pour que soient prises en compte leurs aspirations.

L’AF UPP anime aussi des temps de croisement de regards entre parents, institutions et universitaires sur des sujets autour de l’éducation, comme, par exemple, les conditions de la réussite scolaire, les écrans, la co-éducation. Ces temps permettent à chaque groupe de pairs d’élaborer sa propre analyse de la question et des manières d’y répondre pour ensuite en débattre avec les autres groupes d’acteurs. Ce travail permet de mieux comprendre le point de vue des autres et de co-construire des réponses communes.

L’AF UPP – IPC a organisé en Rhône-Alpes une journée de croisement de regards sur la co éducation.
La question travaillée était « Quels sont les freins à la co-éducation entre parents et professionnels ? Comment la favoriser ? »En fonction du statut et de la place des participants par rapport à cette question, nous avons créé des groupes de pairs : trois groupes de parents, un groupe de professionnels accompagnant les parents, un groupe de cadres des institutions.

Chaque groupe a élaboré une réflexion sur les freins à la co-éducation, puis en a échangé avec les autres. Les différents groupes ont ensuite travaillé sur les pistes pouvant faciliter la co-éducation. Ce travail a permis à chaque groupe d’acteurs de mieux comprendre le point de vue des autres et de partager des pistes pour agir.

Élaborer de la réflexion sur la participation des parents et animer le réseau

L’AF UPP – IPC capitalise son expérience et celle de son réseau pour produire des méthodologies et outils qui permettent de renforcer le pouvoir d’agir des parents et de favoriser le dialogue entre parents et institutions par des vidéos, ouvrages et par les formations.

Elle organise et anime aussi des séminaires annuels permettant aux différentes personnes et initiatives d’échanger des méthodes, des savoirs, d’échanger et de débattre à partir des expériences vécues.

Proposer des formations

L’AF UPP – IPC intervient dans les formations de professionnels sur les questions relatives à la participation des parents, aux démarches participatives, à la relation parents-professionnels.  Ces formations ont lieu auprès des REAAP mais aussi dans les écoles de travail social et à l’INSPE (Instituts de formation des enseignants).

L’AF-UPP – IPC est intervenue auprès de l’INSPE de Paris avec deux parents de l’UPP d’Aulnay-sous-Bois, dont la recherche portait sur les conditions de réussite des enfants des quartiers populaires. Cette formation, qui s’est adressée à de futurs conseillers d’éducation, leur a permis d’appréhender le point de vue de parents vivant dans les quartiers populaires sur la réussite scolaire.